Collège Clinique Toulouse

Le programme

 

SESSION 2019-2020

La sexualité : identités et choix

Sexualité et inconscient

Le sexe centre l’identité de chaque être humain dés sa naissance. D’emblée, le langage entre en jeu:homme, femme, fille, garçon sont des noms qui nous représentent. Être homme ou femme désigne l’identification princeps d’un être humain. Cette différence est au cœur des sociétés humaines, une des plus fortes de la combinatoire signifiante.
Mais la sexualité désigne aussi la satisfaction sexuelle, qu’elle soit réglée ou pas par la reproduction, qu’elle obéisse ou pas à des normes. Elle met en jeu le mode de jouissance toujours soumise à la répétition, orientée ou non par le désir et ses objets qui le causent.
En matière sexuelle, il n’y a aucun programme qui vaille. Seul le régime de la rencontre toujours hasardeuse et surprenante est de mise. Elle n’est possible qu’à condition que l’inconscient de l’un résonne avec l’inconscient de l’autre : affaire d’écho et non de communication, car inévitablement le malentendu sera au rendez vous.  Et le comique de l’affaire va plus loin que le tragique !


La sexualité, Freud l’appréhendait ainsi par le binaire « identification / choix d’objet ». Le mythe oedipien donne ici la forme épique d’une structure  à laquelle Lacan donne sa forme logique : nomination d’un côté, désir de l’autre.
Cet écart entre identification et désir ou choix de jouissance reste fondamental. Dévoilé aujourd’hui comme jamais, il se clame ou se revendique.
Nombreux sont les observateurs attentifs de notre modernité qui nous annoncent le présent et l’avenir d’une vie sexuelle libérée des paroles qui la faisaient tabou, un Eros affranchi de la honte et émancipé de toute culpabilité.

L’orientation clinique exige plutôt de recueillir pour chacun la différence essentielle qui fait sa jouissance, toujours privée.
                                                                             Christiane Alberti

Télécharger les fichiers